was successfully added to your cart.

Comment stopper la prolifération du pigeon?

By April 15, 2015News
A à Z Extermination exterminateur pigeon

Durant l’hiver, au Québec, quelques espèces animales profitent des atouts de la ville pour continuer à survivre sans migrer. La ville (ou la campagne) leur apportant tous les éléments nécessaires à leurs besoins. Le pigeon en est un exemple. Il arrive parfois que cet oiseau cause des soucis aux gens. À vrai dire, le pigeon est un oiseau indésirable. Plusieurs raisons nous démontrent qu’il est important de repousser ces oiseaux et réduire les facteurs qui les incitent à s’établir près de chez nous.

Voici quelques conseils pour vous vous aider à éliminer les pigeons de votre propriété.

En savoir plus sur ces oiseaux…

Les pigeons se sont bien adaptés au froid glacial du Québec. Cet oiseau grégaire est un nicheur sédentaire qui se cache habituellement dans des cavités de bâtiments, toits de maison, terrasses, dans les fissures et sur les corniches, ponts et viaducs. Il est aussi possible de les retrouver en campagne à proximité des fermes. En fait, le pigeon biset est l’espèce la plus répandue dans la province.

Pourquoi le pigeon est-il nuisible?

Le pigeon est devenu l’un des oiseaux les plus populaires des villes, mais aussi un des plus nuisibles. La première raison est que cet oiseau très social et opportuniste vivant en troupe niche vraiment partout et prolifère rapidement. Et ce, puisque les pigeons n’ont pas de prédateurs dans les villes (si on peut exclure l’humain!). Le plus important problème lié à cette prolifération de l’espèce est la présence de nombreux excréments. La quantité importante d’excréments acides qu’ils produisent pose un risque pour la santé humaine en plus d’être très corrosif pour les véhicules et les bâtiments extérieurs.

En fait, le pigeon biset est transporteur de nombreuses maladies transmissibles à l’homme. Et c’est dans ses selles que ces bactéries infectieuses sont déployées. Des maladies connues ou un peu moins pouvant être contractée par voies respiratoires, telles que la cryptococcose, encéphalite, histoplasmose, ornithose, salmonellose, toxoplasmose, la maladie de Newcastle, sont propagées par les pigeons. Et pour ajouter à son malheur, le pigeon transporte aussi de nombreux parasites piqueurs qui s’attaquent aux humains et infestent les résidences.

Comment contrôler le pigeon?

Dans la plupart des cas, il est difficile de se débarrasser des pigeons de manière permanente. La raison est qu’ils se sont adaptés à des conditions stressantes et ont de nombreuses sources de nourriture en milieu urbain. Ils peuvent donc changer d’endroits aisément. La meilleure façon de lutter contre ces oiseaux est de modifier leur environnement.

“L’exterminateur n’a donc pas pour tâche d’éliminer physiquement les oiseaux envahisseurs, mais plutôt de tenter d’analyser d’abord la situation et trouver des façons de le contrôler sans le tuer en premier lieu.

Les exterminateurs respectant de plus en plus le principe de la lutte intégrée, il faut plutôt limiter la prolifération en empêchant la reproduction de cet oiseau.

C’est en gênant l’oiseau dans ses habitudes qu’il va élire domicile ailleurs. C’est-à-dire, c’est en empêchant sa reproduction qu’on limite la prolifération. Par exemple, vous pouvez installer des “dispositifs d’effarouchement” qui peuvent aussi servir à chasser les pigeons d’un endroit donné. Par exemple, des bruits, des phares clignotants, des moulins à vent et des enregistrements de cris de détresse de pigeons peuvent représenter des moyens de lutte efficaces. Il se peut par contre que ces mesures ne soient pas adaptées au milieu urbain. Vous pouvez aussi surveiller aux alentours qui serait susceptible de nourrir les pigeons. Si votre voisin a une mangeoire à oiseaux et que les pigeons se regroupent à cet endroit, vous devez en parler avec lui.

De plus, voici quelques moyens que vous pouvez entreprendre pour les contrôler vous-même (vous pouvez faire appel à nos services sans hésiter!) :

  • Enlever tout élément permettant aux pigeons de se percher et sceller les crevasses, les ouvertures et les entrées dans les aires élevées afin de décourager l’installation de pigeons.
  • Poser des grilles sur les sources d’eau pour les pigeons, par exemple un climatiseur installé sur le toit.
  • Ne jamais laisser de nourriture à l’extérieur qui pourrait être consommé par les pigeons.
  • Garder les poubelles bien fermées et éliminer régulièrement les ordures.
  • Dans le cas d’un toit plat ou d’une corniche, installer des tiges dressées (appelées communément dispositifs anti-perchoirs) ou de la pâte adhésive qui empêcheront les pigeons de se poser et se regrouper.

Il vous est possible de trouver à notre comptoir de service des produits répulsifs pour oiseaux nuisibles qui contiennent des butènes polymérisés. Ces produits sont vendus sous forme de substances molles et collantes que l’on applique sur les fenêtres et leurs appuis, les corniches et les toits afin d’empêcher les pigeons de s’y percher. Nous vous recommandons par contre de suivre nos conseils mentionnés précédemment afin de prioriser la lutte intégrée.

Il ne faut pas se sentir coupable de repousser les pigeons, car cette race d’oiseaux n’est pas en danger d’extinction. En contrôlant leur nombre, nous travaillons à préserver la santé de la population et le patrimoine architectural de notre municipalité. N’oubliez pas qu’en faisant l’extermination de pigeon vous investissez dans votre qualité de vie et dans votre santé.

POUR TOUT PROBLÈME RELATIF À LA PRÉSENCE DE PIGEON SUR VOTRE PROPRIÉTÉ, N’HÉSITEZ PAS À CONTACTER NOS EXTERMINATEUR
>> 514-381-3555

© Écrit par Audray Bélanger

Leave a Reply