was successfully added to your cart.

Comment applique-t-on le principe de la lutte intégrée pour vous débarrasser des parasites?

By avril 15, 2015Nouvelles
A à Z Extermination lutte intégrée

Crédit photo: Carl Boileau

La lutte intégrée est une alternative à l’emploi des pesticides et insecticides efficace, économiquement viable, et respectueuse de l’environnement. Elle met en œuvre des moyens de débarrasser les propriétés touchées par les parasites sans totalement détruire les espèces, et ce, parce qu’elles ont un rôle à jouer dans l’écosystème.

Mais concrètement, comment les exterminateurs professionnels appliquent-ils la notion de la lutte intégrée dans leurs actions quotidiennes? Dès que vous soupçonnez l’infestation, voici comment nous mettons en œuvre un programme de lutte intégrée pour vous débarrasser des parasites.

L’optique de la lutte intégrée: Gérer d’abord plutôt qu’exterminer

Le concept de la lutte intégrée est la nouvelle pierre angulaire de l’exterminateur moderne, dorénavant dénommé, technicien en gestion parasitaire. Par définition, cette approche permet d’appliquer les principes du développement durable dans la lutte aux parasites. S’il fut en temps où l’homme répandait indifféremment divers poisons sur tous les êtres vivants les dérangeant, les normes modernes ont heureusement évoluées. Avec cette nouvelle approche, il est possible de préserver l’environnement et la santé humaine.

Avant de procéder à l’utilisation d’un pesticide, le technicien en gestion parasitaire doit suivre des étapes sécuritaires et cruciales :

  • Identification des nuisibles, de leur biologie et de leurs mœurs;
  • Identifier si ce sont des organismes utiles;
  • Élaborer des techniques de veille sur un site parasité;
  • Déterminer l’utilisation des outils de lutte appropriés et de leur mise en œuvre au moment opportun;
  • Développement de stratégies de gestion de la résistance du parasite;
  • Mise en action de la lutte contre les parasites;

Le spécialiste de la lute antiparasitaire est donc une personne formée constamment, impliquée socialement et a des connaissances pointues sur les parasites.

1. Opter pour la prévention et la surveillance par la suite

Pour tout problème ou plainte, les techniciens procèdent à une inspection minutieuse en vue de déterminer le type de parasite, le degré d’infestation, l’origine ou la source de l’infestation et la solution appropriée. Des mesures préventives respectant la lutte intégrée seront mis en place grâce aux conseils de prévention prodigués par les techniciens. Ceux-ci peuvent concerner l’entretien ménager en général de l’endroit où les parasites sont présents, des conditions générales de cet endroit, des moyens rapides d’identifier et de bloquer les entrées par lesquelles les parasites s’infiltrent. Les techniciens expliquent donc aux clients les différentes préparations nécessaires pour un contrôle efficace.

Ensuite, il faut attendre et surveiller. Après avoir suivi les conseils de prévention, il faut instaurer un programme de surveillance. Le spécialiste en gestion parasitaire peut effectuer la veille par lui-même ou émettre des recommandations afin que le propriétaire de l’endroit infesté puisse le faire par lui-même. Ces mécanismes de surveillance concerneront probablement la mise ne place d’appâts, de caméra de surveillance, de détecteur, etc.

2. Intervenir en appliquant la méthode appropriée

Les techniciens s’assurent en premiers lieux que les lieux sont sécuritaires pour les humains, les animaux et l’environnement. Les produits utilisés sont essentiellement écologiques. Aujourd’hui, le développement durable fait partie des pratiques courantes de tous les exterminateurs. Dans le cas contraire, les clients se tournent beaucoup moins vers leurs services…Il est possible qu’un technicien emploi des produits chimiques, mais rassurez-vous qu’il prône d’abord l’utilisation de produits biologiques. D’ailleurs, nous vous recommandons la lecture de notre article sur l’efficacité des produits chimiques VS les produits bio: « Pour exterminer efficacement les parasites, devez-vous utiliser des pesticides/insecticides chimiques ou bios?« 

L’intervention exige des techniciens en gestion parasitaire des connaissances pointues sur :

  • La détection de la source de l’infestation;
  • Les moyens de lutte biologiques, mécaniques, comportementales et génétiques;
  • Et, en dernier lieu seulement, moyens chimiques sélectifs.

Dans tous les cas, les pièges sont non létaux qui permettent de relâcher les parasites dans leurs habitats naturels. Par exemple, lorsqu’on désire se débarrasser des souris sans les tuer, nous pouvons utiliser des nasses, des boîtes-pièges ou un piège à bascule.

3. Créer un rapport d’évaluation après le traitement

Après avoir observé, analysé et traité efficacement la présence de parasites, il reste encore quelques actions à poser! En fait, il faut évaluer les résultats en procédant à un suivi rigoureux de la situation et vérifier si les parasites reviennent. Si oui, il faut analyser les raisons pour lesquelles ils reviennent. Et la suite…la réévaluation!

Les techniciens en gestion parasitaire mettent à la disposition des clients la documentation nécessaire concernant la nature des produits utilisés, leur numéro d’homologation et des numéros d’urgence. Les techniciens informent les clients sur les périodes de suivis et la garantie offerte par la compagnie. Cela fait partie des pratiques normales et respectueuses du principe de la lutte intégrée.

La gestion parasitaire ne concerne plus aujourd’hui uniquement l’extermination. Il faut des connaissances poussées sur les parasites et surtout, avoir du respect pour ces bestioles autant que pour l’être humain. Depuis plus de 20 ans, A à Z Extermination vous offre un service inégalé et des traitements 100% garantis dans plus de 35 villes au Québec, toutes concentrées à Montréal et ses environs!

Parce que la présence de parasites touche tout le monde, il y a A à Z Extermination.

Suivez-nous sur Twitter!

© Écrit par Audray Bélanger

Leave a Reply